Reflet économique de la branche automobile suisse 2018 – Le rôle des garagistes va changer

La numérisation croissante dans presque tous les processus commerciaux va changer le rôle des garagistes. Les entraînements alternatifs, la conduite autonome, les véhicules connectés aux autres usagers de la route ainsi que le covoiturage sont les tendances que les garagistes devront affronter au cours de ces prochaines années. Cela déclenche un malaise voire des angoisses. Par contre, ces tendances sont aussi une opportunité et permettent de faire évoluer le garage en une entreprise complète de prestations de mobilité.

En 2017, on a vendu en Suisse seulement 0.1% de voitures neuves de moins que l'année précédente avec un total de 314'028. Il faut remarquer la hausse marquée de 17% des véhicules à entraînement alternatif. À contrario, les voitures diesel ont reculé de 9.1% en raison de la question des valeurs du dioxyde d'azote. On a vendu 872'892 occasions, soit une baisse de 0.1% par rapport à l'année précédente. Les ventes stables montrent que les Suisses aspirent toujours à la mobilité individuelle dans leur propre véhicule.

Le reflet économique 2018 peut vous aider à classer la performance de votre entreprise en comparant les indicateurs fournis avec ceux de votre entreprise. Peut-être avec l'aide de tiers familiarisés avec les chiffres, vous allez certainement trouver des solutions vous permettant d'améliorer encore vos rendements.

En cliquant sur «commande» vous arriverez à la commande en ligne. Nous vous souhaitons une agréable lecture.